Etude préliminaire

Making Differences: Les Ecoles d’Arts en Suisse

Making Differences : Les Hautes Ecoles d’Arts Suisses, est un projet de recherche initié par l’Institute for Art Education de la ZHdK. Il propose une étude des processus souvent subtils de « distinctions » (Pierre Bourdieu), et plus spécifiquement les dynamiques d’inclusions et d’exclusions produites et reproduites par le champ institutionnel des hautes écoles d’art.

Qui étudie dans les hautes écoles d’art suisses ? La diversité des étudiants reflète-t-elle celle de la population suisse ou certains groupes sont-ils sous-représentés ? L’université crée-t-elle des inégalités ou bien le « seul talent suffit à créer l’égalité » ? Malgré l’absence de statistiques solides, il est fort probable que les résultats de l’analyse faite par l’académie des beaux-arts de Vienne, puissent être adaptés à la situation suisse ; on peut postuler qu’« étudier l’art est un événement élitiste ». (1)

Le rapport 2010 sur l’éducation en Suisse constate ainsi que près de 50% des parents des étudiants en art (arts visuels, théâtre ou musique) sont diplômés de l’Université ou de l’enseignement supérieur (dans le cas des autres hautes écoles spécialisées, ils ne sont que 30% et 46% dans celui des universités en général). (2)Il était intéressant d’explorer cette situation de manière plus poussée en analysant la configuration complexe de l’inégalité et en proposant des stratégies pour contester le statu quo du système de l’éducation artistique supérieure. Aucune recherche détaillée ou enquête n’a encore été faite en Suisse ni, à notre connaissance, en Europe, indépendamment de la recherche sur le long terme menée en Angleterre sur les effets des activités dites de « widening participation »  dans l’éducation artistique supérieure. Making Differences : Les Hautes Ecoles d’Arts Suisses, est un projet de recherche initié par l’Institute for Art Education de la ZHdK. Il propose une étude des processus souvent subtils de « distinctions » (Pierre Bourdieu), et plus spécifiquement les dynamiques d’inclusions et d’exclusions produites et reproduites par le champ institutionnel des hautes écoles d’art.

Les paramètres du champ de recherche ont été fixés dans une étude exploratoire qui a également permis de mettre en place les réseaux appropriés pour une meilleure coopération à un niveau national et transnational. Au delà de cela une base empirique pour des études prospectives a été créée par des enquêtes quantitatives et qualitatives.

Étude préliminaire (en allemand)

1 Jakob Krameritsch: Zusammenfassung: Bewerber_innen-Befragung am Institut für Bildende Kunst 2009 von Barbara Rothmüller. Wien 2010, pp.2.

2 Studieren unter Bologne Hauptbericht der Erhebung zur sozialen und wirtschaftlichen Lage der Studierenden an den Schweizer Hochschulen 2009. Ed. BFS (Bundesamt für Statistik). Neuchâtel 2010, pp.25. – La récente enquête Bildungsbericht 2010 indique à titre comparatif que 36% des étudiants des Universités suisses ont un père ayant une formation académique.Cf. Bildungsbericht 2010. Ed. Für Bildungsforschung de Schweizerische Koordinationsstelle. Aarau 2010, pp.204.

Poster une réponse