Equipe

Dora Borer (Collaboratrice Scientifique)
Licence en ethnologie, médias et science des religions comparatives à l’Université de Bâle en 2011. Elle a travaillé sur les conditions de vie et d’accueil des jeunes étrangères dans les écoles et en recherche d’apprentissage. Membre de la commission de la femme entre 1992 et 1997 à l’Université de Bâle. Actuellement écrit une thèse et est employée administrative dans l’Institute for Art Education et l’Institute for Cultural Studies in the Arts. Vit et Travaille à Bâle et à Zürich.

Maëlle Cornut (Collaboratrice Scientifique)
Artiste et alumni du Master de recherche CCC de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève. Sa recherche se concentre sur les discours scientifiques concernant les questions de genre et plus particulièrement la notion de “Situated Knowledge” en reference à Donna Haraway. Cette recherche est présentée par des projets installatifs mêlant dessins, séquences animées et objets, qu’elle utilise afin de questionner certaines normes présentes dans notre société ainsi que la construction de l’identité féminine et masculine. Vit et travaille à Sion et Genève.

Serena O. Dankwa (Collaboratrice Scientifique)
(Dr. des.) earned her PhD from the Institute of Social Anthropology at the University of Berne. Specialized in the study of gender and sexuality in West Africa her doctoral project focused on practices of female friendship and same-sex intimacy in postcolonial Ghana. This project was affiliated to the Institute of African Studies at the University of Ghana und the Institute for Research on Women and Gender at Columbia University in New York and supported by the Swiss Gender Graduate School and the Swiss National Science Foundation. 2010-2011 she was the “Sarah Pettit Fellow“ of the LGBT Studies program at Yale University. Besides her academic work she freelances as a music journalist and broadcaster with SRF2 Kultur.

Carmen Mörsch (Supervision)
Head of Institute for Art Education (IAE) at the University of the Arts Zurich (ZHdK), art educator and artist; Carmen Moersch has been organizing projects and conducting research into the relationship of arts and education since 1994. She guided the research carried out as part of Documenta 12’s Education, a series of interventions, events and publications which explored tensions between public sphere and institution, artist and audience, service provision and critical practice. Several research projects and publications. 2003-2008 Junior Professor for material culture and it’s didactics at the Seminar for material and visual culture of the Institute KUNST-TEXTIL-MEDIEN Carl von Ossietzky University Oldenburg; since 4/2008 head of the Institute for Art Education. Vit et Travaille à Zurich.

Philippe Saner (Direction de projet, Collaborateur Scientifique)
Sociologue, directeur de projet et chercheur associé à l’Université des Arts de Zurich (ZHdK). Co-auteur de l’étude Making Differences: Schweizer Kunsthochschulen (avec Catrin Seefranz). Il a enseigné les méthodes qualitatives de recherche dans le programme Master Art Education à la ZHdK. Intérêt scientifique et publications dans les champs suivants : sociologie de l’éducation, recherche sur les inégalités sociales, sociologie de l’art mais aussi sociologie des marchés financiers et économiques ainsi qu’économie politique. Depuis janvier 2017 il travaille en tant que collaborateur scientifique et doctorant dans le projet “Facing Big Data: Methods and skills needed for a 21st century sociology”, soutenu par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS) dans le cadre du Programme national de recherche 75 “Big Data” au department de sociologie à l’université de Lucerne.

Pauline Vessely (Collaboratrice Scientifique)
Docteure en Sociologie des Arts et de la Culture, ses recherches portent sur une approche genrée de la danse (sociologie des œuvres, des institutions et du champ professionnel) mais aussi sur la formation des musiciens professionnels et la notion de médiation culturelle. Sa thèse de doctorat interrogeait les représentations du féminin à travers le Ballet Cubain comme nouvelle source de sacré dans l’idéologie révolutionnaire. Elle enseigne également la sociologie des cultures populaires et la sociologie et l’histoire de la danse au sein du département de Médiation Culturelle de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 ainsi qu’au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Vit et travaille à Paris et Genève.

Sophie Vögele (Direction de projet, Collaboratrice Scientifique)
collaboratrice scientifique à l’Institute for Art Education à la ZHdK (Haute école spécialisée en Arts, Zürich) et chargée de cours, elle a déjà une riche expérience de réalisation de projets dans le domaine des Hautes Ecoles. Après avoir été diplômée en Études de Genre à l’Université de Bâle, elle poursuit son doctorat à l’Université de York, Toronto. Dans sa recherche, elle s’intéresse aux processus de différenciation (Othering), aux mécanismes institutionnalisés d’inclusion et d’exclusion et aux theories sur la critique employant une perspective queer-féministe et post_coloniale. Son expérience se porte aussi sur l’asyle en Suisse. Depuis 2014 elle est membre associée de l’école doctorale “Migration and Postcoloniality Meet Switzerland” à l’Université de Fribourg. Elle a également fait une recherche qualitative au Rajasthan sur les processus de la décentralisation et les droits de femmes. Les publications suivantes en sont ressortis: “Gender, caste and social change: Effects of the reservation for Elected Women Representatives in rural Rajasthan” 2013 chez Book Bazar, ainsi que “Adopting Western Approaches: The ‘Millennium Development Goal’ (MDG3) and Implications of ‘Orientalism'” 2012 chez Indian Publishers Distributors. Un autre intérêt se porte sur la force performative de films Bollywood et à la manière dont ils sont influencés par la diaspora.

Emma Wolukau-Wanambwa (Collaboratrice Scientifique)
is collaborating with the IAE on the ‘Decolonizing Artistic Education, which a research project that the IAE is developing in partnership with the Nagenda International Academy of Art & Design (NIAAD), Uganda. She is also analysing curricula and promotional materials for Art School Differences research project. As an artist, Emma Wolukau-Wanambwa works in a range of media including installation, sound, video, photography, printmaking, drawing and text. Since 2011 she has been researching the legacies of British colonialism in East Africa, among other things, in the field of visual arts education in Uganda.

Pr. Xavier Bouvier (HEM), Pr. Lysianne Léchot (HEAD), Pr. Anne-Catherine Sutermeister (HEAD) et Pr. Carmen Mörsch (ZHdK) soutiennent et accompagnent le projet depuis ses débuts. Ils le représentent au conseil de direction de chaque Haute Ecole.

Les personnes suivantes ont participé à la première phase du projet:

Tina Bopp (Collaboratrice Scientifique en 2014)
Collaboratrice scientifique au Centre des études de genre à l’université de Bâle. Domaines et thèmes de recherche : théories postcoloniales, recherche critique sur la gestion des frontières et la migration, épistémologie et critique des sciences du féminisme, recherches-actions et recherches militantes, économie de l’exploitation, politiques de la résistance. Vit et Travaille à Bâle et à Zürich.

Catrin Seefranz (Direction de l’étude préliminaire Making Differences et initiatrice de Art.School.Differences, 2013-2014)
Chercheure associée à l’Université des Arts de Zurich (ZHdK), Institute for Art Education (IAE, Suisse). Avec une connaissance de l’Amérique Latine et des Etudes culturelles, et une expérience pratique dans le monde de l’art (cf. Documenta 12 et Viennale) ses intérêts scientifiques portent sur l’Amérique Latine – et plus particulièrement sur les modernismes brésiliens dans le domaine de l’art contemporain et ses institutions – et tendent à contribuer à une critique des hégémonies et forces coloniales dans le champ de l’art. Elle a dirigé le projet Making Differences et co-écrit l’étude (2012). Elle participe au réseau transnational de recherche Another Roadmap initié par l’IAE. Elle a récemment publié l’ouvrage Tupi Talking Core (2013) traitant de l’appropriation de Freud et de la psychanalyse par l’anthropologie moderne au Brésil. Elle travaille actuellement sur les configurations d’émancipation et les modernismes pédagogiques à Bahia (Brésil). Son intérêt pour la démocratisation du champ artistique l’amène à proposer des projets culturels comme kültür gemma! Vit et travaille à Vienne.

Poster une réponse